Nadim Asfar dans le Beaux Arts Mag. Janvier 2010

Notre invité Nadim Asfar, témoigne de la vie artistique à Beyrouth en 2010 dans le reportage intitulé “être artiste à Beyrouth”.

“La guerre et les événements politiques ne sont pas parvenus à anéantir l’énergie de ceux qui, au Liban, s’engagent dans l’art. Un an après l’ouverture du premier centre d’art contemporain, présentation d’une scène qui lutte résolument contre les clichés. À méditer.”



“On vit tous avec le mythe de Beyrouth, reconnaît Nadim Asfar, jeune photographe revenu au Liban après des études en France. On est conscients de travailler là, ce n’est pas un non-lieu. Beyrouth, c’est comme un être vivant, une présence active. Il existe ici une forme d’instabilité qui me convient.”

Laisser un commentaire